Alpine : un avenir uniquement en électrique ?

Alpine a été relancé en 2017 avec une nouvelle A110… et son avenir est déjà incertain. Lors de la présentation du plan de réduction des coûts de Renault, Jean-Dominique Senard, président du groupe, ne s’est pas montré rassurant. Il n’a pas cherché à garantir la pérennité du label.

Le site historique de Dieppe est déjà clairement menacé. Le Losange indique qu’une réflexion est ouverte sur la reconversion de l’usine à la fin de la production de l’A110, qui a vraisemblablement encore au moins trois ans de carrière devant elle. Dans une interview au Parisien, Jean-Dominique Senard est assez direct : “une usine comme Dieppe qui sort sept voitures par jour, aucun dirigeant responsable ne peut la laisser continuer comme ça”.

La fabrication de voitures à Dieppe semble donc sur la fin. Pour le sort réservé à la marque, c’est le flou. Interrogé à ce sujet pendant la présentation du plan d’économies, le président a déclaré : “C’est une marque magnifique et nous devons nous pencher avec beaucoup de sérieux sur l’avenir de cette marque pour comprendre comment elle peut apporter toute sa valeur ajoutée au groupe”.

Une réflexion est déjà en cours, mais le président attend l’arrivée du nouveau directeur général Luca de Meo pour la mener à bien, “pour comprendre en termes de vision comment cette marque s’intègre dans le groupe, comment on peut lui donner toute sa valeur”. Rien de précis pour le moment.

Les rumeurs continuent donc d’aller bon train. La dernière en vogue est le fait qu’Alpine pourrait devenir un constructeur 100 % électrique. Une des sources du magazine anglais Autocar indique que l’idée est à l’étude. Alpine pourrait ainsi devenir une sorte de Tesla à la française, une firme qui associe sport, luxe et écologie. On peut aussi penser à Polestar, la nouvelle marque de Volvo spécialisée dans les modèles puissants électrifiés.

Une telle transformation aurait plusieurs avantages. Déjà, Alpine évacuerait tous les problèmes de normes, qui menacent les sportives. Au revoir la crainte du malus. Surtout, les prochains modèles basculeraient sur la nouvelle plate-forme des autos électriques de l’Alliance, la CMF-EV. Les moteurs seraient aussi partagés avec d’autres autos, tout comme l’usine, puisque la CMF-EV va être mise en place à Douai. De quoi faire de grosses économies d’échelle et rendre Alpine plus viable.

La modularité des éléments techniques peut permettre d’envisager différentes silhouettes, pourquoi pas une prochaine A110 électrique donc ! Porsche songe bien à proposer un nouveau Cayman électrique.

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec