Citroën Ami : le succès automobile du déconfinement ?

Depuis le 11 mai, on peut commander en ligne l’Ami. Une semaine après, Citroën se félicite déjà du départ commercial de son quadricycle électrique ! La firme fait savoir via un communiqué que l’Ami “totalise déjà près de 200 ventes”. Elle souligne aussi que 30 % des commandes concernent les versions les plus onéreuses (My Ami Pop et My Ami Vibe).

200 ventes, cela peut sembler faible, mais c’est pas mal pour un engin disponible uniquement en ligne, qui n’est pas encore visible dans les concessions ou les magasins partenaires (l’Ami sera en effet exposée dans des Fnac et Darty).

Pour Arnaud Belloni, responsable du marketing de Citroën, ce bon démarrage “révèle la pertinence des choix audacieux de Citroën, tant par ce qu’Ami représente – un véhicule 100 % électrique fermé sur 4 roues enfin accessible à tous – que par le parcours client fluide et 100 % online qui l’accompagne jusqu’à la livraison à domicile. En bref, Ami est plus que jamais un ‘must have’ dans le contexte actuel !”

Il est vrai que le timing semble parfait pour l’Ami, avec un contexte que Citroën n’aurait pu prévoir. La voiture a été présentée fin février, la crise du coronavirus a ensuite déferlé sur l’Europe. L’épidémie a déjà donné un coup de projecteur sur la vente de voiture en ligne. Celle-ci était prévue du départ pour l’Ami, qui peut ainsi être commandée de son canapé et peut être livrée directement chez vous !

Surtout, en cette période d’épidémie, les transports en commun sont devenus des endroits risqués. Le coronavirus devrait donc donner un coup de fouet à l’usage de la voiture individuelle. Et en ville, la formule de l’Ami semble idéale dans ce contexte. L’auto est à mi-chemin entre le scooter et la voiture sans-permis, qui existe aussi en électrique. Par rapport au premier, elle est plus sécurisante avec une carrosserie fermée, par rapport à la seconde, elle est bien moins chère, avec un prix de base bonus inclus de 6 000 €. Cela s’explique toutefois par un positionnement low-cost assumé, avec un habitacle ultra-dépouillé.

Mais en cette période de déconfinement, l’Ami coche les bonnes cases : un petit engin au gabarit taillé pour la ville (2,43 mètres), qui ne craint pas les restrictions de circulation (moteur électrique) et permet de voyager à deux à l’abri (ce qui n’est pas le cas d’un Twizy). Elle suffit à ceux qui voient l’automobile comme un moyen d’aller à un point A à un point B (toutefois pas trop éloignés, l’autonomie étant riquiqui avec 75 km).

Les prix agressifs permettent surtout de l’envisager comme deuxième véhicule du ménage, ou alors pour remplacer le scooter d’un ado, d’autant qu’il existe des formules de location avec des loyers à partir de 19,99 € par mois (après toutefois un gros apport). L’Ami peut d’ailleurs être le complément d’un vélo, autre star du déconfinement, et être utile pour les jours où le temps ne se prête guère à la Petite Reine.

L’engin pouvait donc faire rire et sembler bien inutile. Mais il pourrait au final être un hit du déconfinement !

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec