Citroën : fin de carrière pour l’originale C4 Cactus

Citroën a mis à jour son catalogue en date du 1er juin 2020. Parmi les changements, il y a quelques nouveautés (des séries spéciales : JCC+ sur la C1, Rip Curl sur le C3 Aircross, C-Series sur les C4 SpaceTourer et C5 Aircross)… et l’annonce d’un enterrement. En effet, pour la C4 Cactus, on trouve la mention “dans la limite des stocks et encours disponibles”.

La fin est donc imminente pour ce modèle, dont la gamme est d’ailleurs réduite à une finition Shine et la série spéciale C-Series, avec un essence 110 ch et un diesel 100 ch. Cela n’a rien de surprenant, puisque la marque aux chevrons a déjà annoncé la présentation de sa nouvelle compacte. Ce sera le 30 juin, et Citroën ouvrira les commandes dans la foulée.

La C4 Cactus va donc quitter la scène sans tambour ni trompette, bien loin de la fanfare qui avait acclamé son lancement en février 2014. À l’époque, Citroën imaginait de manière à peine cachée lancer un véhicule qui marquerait son histoire, certains la voyaient même comme la 2CV du 21e siècle avec un côté anticonformiste (maintenant on dit disruptif) qui allait secouer le marché. De la 2CV, la Cactus reprenait surtout une certaine idée de la simplicité. On connaît la suite : des ventes mitigées. Pas question de parler d’échec, mais la C4 Cactus n’a pas eu le succès escompté.

À force de vouloir sortir des sentiers battus en pensant révolutionner le marché des compactes, cette C4 Cactus a surtout accumulé les handicaps. Le modèle semble avoir été trop pensé par le département marketing et n’a pas vraiment été “inspiré par vous”, slogan que l’on trouve dans les dernières publicités de Citroën. Cela commence par un positionnement bancal, à la fois en matière de taille, avec un nom de compacte mais des dimensions proches d’une citadine, et de segment, entre la berline et le crossover. Citroën n’a d’ailleurs pas souhaité le classer en tant que crossover à ses débuts et le placer face aux Captur et 2008.

À cela s’ajoutent bien sûr les idées audacieuses en matière de style, avec évidemment les énormes Airbump sur les portes, et les choix douteux de conception, comme les vitres arrière qui s’entrebâillent. Pour couronner le tout, un flou s’est mis en place sur l’aspect essentiel du modèle, voire low-cost. Certains y voyaient la Dacia de Citroën mais les tarifs n’étaient pas spécialement compétitifs.

Fin 2017, Citroën a tenté de relancer le modèle avec un gros restylage, qui a notamment rendu le look plus sobre. La C4 Cactus restylée a aussi inauguré les nouvelles suspensions à butées hydrauliques de Citroën, jouant à fond la carte du confort, valeur chère à Citroën. Mais le département marketing a encore fait des siennes, qualifiant le modèle de “Berline”, une astuce pour tenter de pallier l’arrêt de la C4 classique… et éloigner un peu la Cactus du C3 Aircross, rival bien gênant en interne. La clientèle ne s’est pas laissée prendre.

L’aventure s’achève donc. C’est d’ailleurs l’occasion de réaliser de bonnes affaires dans les concessions. La prochaine C4 ne va pas totalement renier l’esprit Cactus, car si côté dimensions, l’auto sera mieux placée, côté style, il faut s’attendre de nouveau à de l’originalité !

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec