Déconfinement à Paris : la situation sur la route et dans les transports (reportage)

“Il est hors de question de revenir au tout automobile”, a averti la maire de Paris, Anne Hidalgo, ce week-end, dans la presse. Pour favoriser l’usage du vélo, 50 km de pistes cyclables provisoires ont notamment été créés (avenue du Général Leclerc, sur le boulevard Saint-Michel ou encore rue de Rivoli), des rues ont été piétonnisées comme Petits-Champs, Monsigny, Mouffetard, Faubourg-Saint-Denis, Aligre, ou au Carrousel du Louvre, d’autres rétrécies… Tout ceci aurait pu augurer d’embouteillages monstres en cas de forte affluence en ce jour de reprise ! Mais ce lundi matin, on était loin de la situation courante d’avant Covid…

Notre journaliste Pierre-Olivier Marie, qui habite à une quarantaine de kilomètres, à l’Ouest de Paris, comme notre cadreur Laurent Cohen, qui venait de Roissy et donc de la banlieue Nord ont eu affaire à une circulation à peine plus dense que durant le confinement. Le grand embouteillage qu’ils pouvaient redouter n’a pas eu lieu. Alors qu’un lundi matin classique peut compter jusqu’à 300 km de bouchons, selon le site Sytadin, le pic est resté sous la barre des 50 km ce 11 mai.

Pass Navigo présenté en parking Relais

À son arrivée sur Paris, par la Porte de Clignancourt, Pierre-Olivier a aussi tenté de tester l’opération “parking-relais gratuit”, élaboré par la mairie de Paris. Selon les annonces officielles, 2 600 places sont en effet offertes dans des parking-relais aux détenteurs d’un Pass Navigo – comme Pierre-Olivier – du 11 mai au 31 juillet 2020. Une trentaine de parkings, situés aux portes de la ville, sont concernés.

Mais, attention, pour en bénéficier, il ne suffit pas de présenter son Pass Navigo à l’entrée du parking. “Ce serait trop simple”, comme en témoigne Pierre-Olivier. Il faut s’y prendre à l’avance, se rendre sur le site Internet du parking convoité, et lui adresser plusieurs pièces justificatives : un justificatif de domicile (qui montre que vous habitez à au moins à 2 stations de métro ou à 1 station de RER de distance), un certificat d’immatriculation (l’offre étant réservée aux véhicules personnels), l’attestation de la carte Navigo chargée et une attestation de l’employeur pour justifier du lieu de travail.

Trafic fluide en surface comme en souterrain

La circulation fluide en surface pouvait laisser penser que les transports en commun seraient pris d’assaut. Mais nous n’avons pas constaté davantage de cohue dans le métro et RER. Il y a certes eu des rames bondées au démarrage du trafic à 6h00, car la ligne 13 a notamment accusé un retard d’une quarantaine de minutes au départ. Le trafic étant réduit sur l’ensemble du réseau, avec une offre qui oscille entre 65 % et 75 % selon les lignes, il est probable aussi que les usagers aient craint d’arriver en retard s’ils attendaient les prochains trains.

De fait, très vite, le flot de passagers s’est grandement réduit. Entre 7h30 et 9h, nous n’avons pu que constater, sur la ligne 4 entre la Porte de Clignancourt et Montrouge, que la distanciation sociale d’au moins un mètre entre usagers était assez simple à respecter, et qu’elle l’était. Conclusion : le télétravail se poursuit et/ou le travail est loin d’avoir complètement repris.

Ce que nous avons pu relever également, c’est une forte présence policière à l’entrée des stations de métro, afin de vérifier que tous les usagers aient bien le visage couvert d’un masque. Celui-ci est pour rappel obligatoire dans les transports en commun. Pas de souci toutefois pour les rares qui n’en disposaient pas en ce premier jour de déconfinement, puisque la région Île de France offrait à tous les usagers un lot de 10 masques jetables ce lundi matin. “On en distribue 40 000 jusqu’à épuisement”, comme nous l’a confié Jean-François Legaret, le maire du 1er arrondissement, également conseiller régional Ile-de-France, présent à la station Châtelet.

Pas de souci non plus pour l’attestation professionnelle, théoriquement obligatoire aux heures de pointe. Selon des policiers rencontrés, les contrôles ne débuteront que mercredi, la loi d’état d’urgence sanitaire n’ayant pas été promulguée dans les temps.

Sur le sujet

Déconfinement – Déplacements en voiture : qu’est-ce qui est autorisé dès le 11 mai ?

 

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec