La voiture électrique chinoise débarque doucement en Europe

Le temps passe, et nous attendons toujours de croiser des voitures chinoises sur les routes. Si l’automobile européenne n’a pas eu de mal de s’imposer dans l’Empire du Milieu depuis des décenies, la voiture venant d’Extrême Orient a plus de mal à se frayer un chemin sur le Vieux Continent, dans un marché très mature, conservateur et complexe pour ces constructeurs chinois.

Il en est pourtant un qui a déjà une branche européenne : BYD. Il s’agit d’ailleurs du plus gros vendeur de véhicules rechargeables au monde, avec Tesla, qui a doublé le géant chinois en 2019 pour la première fois sur une année pleine. L’an dernier, BYD a vendu près de 800 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables, en se concentrant uniquement sur la Chine.

La voiture électrique chinoise débarque doucement en Europe

L’Europe fait désormais partie des plans de BYD, qui va commercialiser sa première auto exclusivement en Norvège au départ. Il s’agira du SUV Tang, en électrique. Un des best-sellers de BYD en Chine, qui aura toutefois fort à faire en Norvège, où la concurrence des véhicules rechargeables est rude. Il pourra toutefois compter sur ses 82 kWh de batteries, d’une autonomie confortable et d’un moteur de 225 ch. 

Un gros SUV d’un peu moins de 4,90 mètres qui fera probablement valoir son atout du prix, même s’il reste à découvrir. BYD prévoit par la suite des véhicules commerciaux : bus, utilitaire léger et véhicule de remorquage. Le tout, toujours, en électrique.

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec