Les Français vont-ils revenir à des voitures d’occasions plus raisonnables ?

Avec le déconfinement, qui a commencé il y a maintenant 18 jours, les activités et la consommation sont reparties à la (grosse) hausse.

Les dernières annonces du premier Ministre, Édouard Philippe, qui a annoncé la levée de la limite des 100 km pour se déplacer dès le 2 juin, a donné le signal de départ des réservations pour les grandes vacances. Oui, nous pourrons partir. Et comment les Français ont-ils l’habitude de voyager ? En voiture essentiellement (75 % des trajets).

Il est donc clair que les transactions de véhicules d’occasion vont redécoller. Nous nous sommes déjà posé la question de savoir si le marché de l’occasion pouvait repartir à fond après le confinement, avec des arguments pour et des arguments contre.

 

Les Français vont-ils revenir à des voitures d'occasions plus raisonnables ?

Mettons-nous aujourd’hui du côté de ceux qui vont sauter le pas, qui vont, c’est sûr, changer de voiture. Pour ceux-là, quelle va être la stratégie ? Ne rien changer ? Se faire plaisir ? Ou au contraire, dans le climat d’incertitude actuel concernant l’économie, se montrer plus raisonnable ? La question comprend en elle-même une partie de la réponse…

 

Car il est certain que les automobilistes les plus touchés par la crise sanitaire, qui ont perdu leur emploi (+ 22,6 % de demandeurs d’emploi en avril 2020, un bond historique), ou qui ont vu leur salaire baisser en étant au chômage partiel, ne vont pas se comporter comme d’habitude.

Oui, mais ils ne sont pas les seuls. Par ailleurs, et pour les mêmes raisons, de perte de pouvoir d’achat ou de prudence, ceux qui achetaient neuf vont se reporter sur de la seconde main (étude Nova Consulting de mai 2020). Du coup ce sera de l’occasion récente et/ou plutôt haut de gamme. Pour eux, les occasions ne seront pas plus raisonnables, elles seront juste… pas neuves.

 

Sur le site La Centrale, les recherches des acheteurs n’ont pas changé

Nous nous sommes, pour prendre la température de la tendance, rapprochés de notre partenaire La Centrale, site référent et spécialisé dans les petites annonces. Selon Jérôme Ponsin, directeur général Media et responsable du contenu annonce, la typologie des recherches des internautes, que ce soit au niveau prix ou au niveau des types de véhicules, a très peu changé sur le site depuis le 11 mai :

Nous n’avons noté aucun changement de typologie de recherche. Nous interprétons cela comme le fait que les acheteurs (à ce stade), et pour ceux qui ont conservé un projet d’achat, n’ont pas modifié la typologie de véhicule (ni sur le prix, ni sur le type). Certains attendent un effort sur le prix mais plutôt en termes de « négociation » avec le vendeur. Ces comportements pourraient néanmoins changer : suivant les recherches qu’effectueront ultérieurement les acheteurs « attentistes », ceux qui se laissent du temps avant de passer à l’achat afin d’évaluer leur situation professionnelle par exemple. Si leur situation professionnelle évoluait défavorablement alors le projet d’achat pourrait être tout simplement annulé, ou revu avec un budget à la baisse.

Il ajoute : “Même constat pour le type de véhicule recherché : aucun changement profond noté par exemple sur la carrosserie ou encore l’énergie du véhicule. Diesel, essence ou électrique sont, lors de cette première période post-confinement restés à des niveaux stables. Cependant, les dernières annonces gouvernementales en faveur de l’électrique pourraient venir modifier ces tendances. Ainsi, les recherches sur l’électrique ont augmenté considérablement sur les deux derniers jours. Trop tôt encore pour en tirer des conclusions après un effet d’annonce.

 

Des occasions moins chères, sauf les plus anciennes

Sur La Centrale donc, pas encore de gros mouvement vers des occasions plus raisonnables. Les acheteurs potentiels semblent surtout attentistes et comptent plutôt sur des prix plus facilement négociables, pour que le chèque soit plus raisonnable, mais pas la voiture.

Et il y a en effet de grandes chances que les occasions se retrouvent un peu moins chères pendant quelque temps. En premier lieu les occasions récentes, qui vont souffrir de plein fouet des fortes remises actuelles sur les véhicules neufs, ou des opérations “achetez maintenant, payez dans 3/6 mois”.

Les Français vont-ils revenir à des voitures d'occasions plus raisonnables ?

Par ricochet, ce sont toutes les occasions qui devraient donc baisser de prix. À moins que l’engouement autour de celles-ci soit tel que la demande dépasse à un moment donné l’offre, et que les prix se stabilisent.

Ce devrait probablement être le cas dans les prochains mois pour les autos les plus anciennes et les moins chères. Ceux qui voudront justement être plus raisonnables que d’habitude dans leur renouvellement de voiture se tourneront vers des modèles plus âgés, plus kilométrés. Et il pourrait alors y avoir une tension sur les prix de ces occasions de “plus de 5 ans”, voire de “plus de 10 ans” (qui ont en plus la carte grise à moitié prix).

 

Mais pour revenir à la question principale de cet article, il semble que deux tendances se dessinent : une inhérente à la situation financière des acheteurs, une pour le marché de l’occasion lui-même.

Pour la première, clairement, l’attentisme et la modération seront de mise. Pas le choix en quelque sorte. Pour la seconde, c’est un élément qui pourrait faire que le marché en lui-même se porte bien. Toute voiture trouvera preneur. Même les occasions “pas modérées”, qui seront acquises par ceux qui auraient en temps normal acheté une voiture neuve.

Et les grandes gagnantes seront certainement les voitures d’occasion électriques. Avec une prime à la conversion renforcée, accessible aux 3/4 des foyers fiscaux, et pour peu qu’ils aient une ancienne à mettre à la casse, certains modèles pourraient devenir accessibles à partir de moins de 3 000 € ! 

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec