Renault : débuts anticipés pour le nouveau directeur général

L’arrivée de Luca de Meo au poste de directeur général de Renault a été officialisée fin janvier. Mais l’Italien ne pouvait prendre ses fonctions avant le 1er juillet, devant respecter un délai de non-concurrence négocié entre Renault et le groupe Volkswagen. Luca de Meo était en effet jusqu’à début janvier patron de Seat.

Le journal Les Echos révèle que le nouveau DG a toutefois déjà commencé à travailler pour le constructeur français, après avoir obtenu un assouplissement de la période de non-concurrence auprès de VW. Nos confrères indiquent que de Meo a notamment rencontré des dirigeants et visité des sites.

Son arrivée va surtout devenir très concrète ce 19 juin puisqu’il va pouvoir s’exprimer lors de l’assemblée générale de Renault, qui avait été repoussée en raison du confinement. Luca de Meo ne devrait toutefois pas faire de grandes annonces. Il reste jusqu’au 1er juillet dans une période d’observation, ne prenant aucune décision. L’homme est pourtant très attendu sur l’avenir stratégique de Renault.

Fin mai, Jean-Dominique Senard, président depuis début 2019, et Clotilde Delbos, directrice générale par intérim, avaient présenté le plan de redressement financier. Renault veut réduire ses coûts fixes de plus de deux milliards d’euros d’ici trois ans. 15 000 suppressions de postes sont prévues, dont 4 600 en France. Lors de leur présentation, Jean-Dominique Senard et Clotilde Delbos avaient évacué toutes les questions sur le futur des marques et modèles, attendant pour cela l’arrivée de Luca de Meo.

Ce dernier va avoir du pain sur la planche, pour définir notamment la construction de la gamme du Losange pour la décennie qui vient et trancher sur l’avenir d’Alpine.

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec