Renault, Nissan, Mitsubishi : les grandes manœuvres commencent la semaine prochaine

La semaine prochaine, attendez-vous à entendre parler de l’Alliance et de ses membres. Les nouveaux plans stratégiques, promis depuis plusieurs mois, seront enfin dévoilés. La semaine sera rythmée par plusieurs temps forts.

Le premier sera une conférence de presse dédiée à l’Alliance, le 27 mai (9 heures, heure de Paris). Celle-ci présentera plus en détail l’évolution du fonctionnement de l’attelage, où trois grands constructeurs collaborent mais gardent leur indépendance.

L’ensemble a frôlé le déraillement avec la chute de Ghosn et les réticences de celui qui avait pris sa place au poste de directeur général, Hiroto Saikawa. Mais ce dernier a été poussé vers la sortie, suite à des irrégularités sur sa rémunération, et une nouvelle direction plus “Alliance compatible” a été mise en place.

L’Alliance a déjà donné les grandes lignes de sa restructuration en début d’année, avec notamment la mise en place d’une stratégie “leader/follower” : un constructeur sera responsable d’une zone géographique (l’Europe pour Renault, la Chine pour Nissan, l’Asie du Sud Est pour Mitsubishi) et sera aussi responsable du développement d’une nouvelle technologie, qu’il partagera. La semaine prochaine, l’Alliance devrait donc donner plus de détails sur les nouvelles synergies entre les trois grandes entités, avec notamment une précision sur qui fera quoi.

Le 28 mai, ce sera au tour de Nissan de dévoiler sa nouvelle feuille de route. Mal en point, le japonais devrait préciser les mesures d’économies qu’il prépare, avec notamment la fermeture de plusieurs usines, la suppression d’emplois et une évolution de son offre en fonction des marchés. En Europe, un ménage pourrait limiter la gamme aux SUV. Dans le monde, Nissan devrait enterrer son label low-cost Datsun, qui visait notamment l’Inde.

Le 29 mai, place à Renault. Le Losange n’attendra donc pas l’arrivée de son nouveau directeur général, Luca de Meo, qui entrera en fonction le 1er juillet, pour lever le voile sur son avenir. Il faut dire qu’il y a urgence, la marque ayant vu ses ventes baisser ces dernières années et ayant enregistré en 2019 sa première perte financière en dix ans.

Jean-Dominique Senard, président de Renault, et Clotilde Delbos, directrice générale par intérim, dévoileront ainsi un très attendu plan d’économies. Le Losange veut faire deux milliards d’euros d’économie sur les trois prochaines années. Cela pourrait passer par la fermeture d’une ou plusieurs usines. Renault devrait aussi en dire plus sur l’évolution de sa gamme, et confirmer le non-renouvellement de plusieurs modèles, dont les Scénic et Espace.

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec