Volkswagen réfléchit à un plan d’austérité face à la crise du coronavirus

“Il y a eu des délibérations générales sur les mesures de coût supplémentaires qui pourraient être prises pour répondre à la pandémie”, a déclaré ce week-end le porte-parole de Volkswagen. “Il n’y a pas encore de décisions concrètes”. La production des constructeurs en Allemagne a chuté de 66% en mai et de 44% sur les cinq premiers mois, ce qui représente “le plus bas niveau depuis 1975” selon la fédération du secteur (VDA).

En mai, Volkswagen a déjà été contraint d’interrompre pendant quelques jours certaines lignes de montage, tout juste rouvertes, en raison d’une faible demande automobile. L’interruption concernait notamment les Golf et Tiguan. Les fermetures temporaires illustrent la difficulté du redémarrage en Europe après les restrictions liées à la pandémie, qui ont déjà entrainé des chutes historiques en mars et avril des ventes automobiles européennes.

“Les clients ne s’intéressent pas à l’achat de voitures” et les dépôts où sont stockés les véhicules produits “arrivent déjà à leurs limites”, avait déjà mis en garde fin avril le président du comité d’entreprise, Bernd Osterloh, qui siège au conseil de surveillance du groupe. “L’entrée de commandes est désolante”, selon lui.

"Nous devons réduire de manière significative les dépenses", Herbert Diess, Président du directoire Volkswagen.
“Nous devons réduire de manière significative les dépenses”, Herbert Diess, Président du directoire Volkswagen.


Pour relancer les ventes, les constructeurs et équipementiers allemands tentent d’obtenir du gouvernement un nouveau programme d’aides similaire aux primes à l’achat instaurées après la crise financière de 2008-2009, mais critiqué pour des raisons environnementales. De son côté, Volkswagen réfléchit à réduire de manière drastique ses coûts. “Nous devons réduire de manière significative les dépenses de R&D, les investissements et les coûts fixes par rapport au plan précédent”, a déclaré Herbert Diess, le Président du directoire au magazine allemand Automobilwoche, précisant que toutes les marques du groupe n’atteindraient pas un résultat positif en 2020.

Une prévision qui va dans le sens du cabinet Moody’s qui a abaissé fin mai sa prévision pour le marché automobile mondial, et s’attend désormais à une baisse de 20% des ventes en 2020 avec notamment un plongeon de 30% en Europe et de 25% aux Etats-Unis. Le marché chinois devrait mieux se porter (-10%).

AliExpress Maroc

Vendre Vos Articles et Services Avec AliExpress Maroc ?”

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Connectez-vous avec

“Attendez Svp…”

Pour toute question merci de nous contacter.

Connectez-vous avec